Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

IMG 8053J'avais déjà interrogé le Secrétaire d'Etat le 6 mars dernier sur la fermeture annoncée du Centre d’accueil de Belgrade. 20 jours plus tard, j'apprends par voie de presse que 9 centres, dont le centre de Belgrade, vont définitivement fermer dans le courant de 2018.  Les craintes étaient donc malheureusement bien fondées et elles trouvent un écho dans la mobilisation du Collectif citoyens solidaires de Namur, très impliqué dans la création d’un réseau de solidarité avec les habitants du centre. 

J’ai donc posé les questions suivantes au Secrétaire d’Etat :

- Quels sont les critères qui ont présidé au choix des 9 centres à fermer ?

- Quel est le calendrier ?

- Quelles solutions sont envisagées pour le re-logement des 300 demandeurs d’asile qui y résident ?

-Quelles solutions sont envisagées pour les 35 employés ?

- Que pensez-vous de la proposition du Collectif de réduire de manière équitable le taux d'occupation dans tous les centres et ce afin d'éviter la

suppression radicale de quelques centres, dont celui de Belgrade ?

graphic ideas inviation jpg

Gwenaëlle Grovonius et Jean-Marc Delizée, Députés fédéraux et la Fédération namuroise du PS vous invitent :

Visite du Parlement fédéral

+ lunch en présence des Députés

Départ de Namur en autocar à 11h, retour à Namur vers 17h

PAF : 5€ à payer sur le compte : BE37 3770 7565 9128

Infos et inscriptions

 

Début mars, le Groupe PS s’est mobilisé en opposition à la fermeture du Centre pour demandeurs d’asile de Belgrade.

Si la Défense nous annonçait qu’elle laisserait une année de répit à la Croix-Rouge et par extension aux 300 résidents de Belgrade, le Ministère fédéral de l’Asile et la Migration, par la voix de son Secrétaire d’État Théo Francken, fait état aujourd’hui de la fermeture de 9 Centres, dont celui de Belgrade.

Il évoque, dans le cadre du contrôle budgétaire, un nouveau « plan de démantèlement des places d’asile ».

Or, le 6 mars, en réponse à la Députée fédérale PS Gwenaëlle Grovonius au Parlement, le secrétaire d’État laissait le doute planer sur le fait qu’il s’agissait uniquement d’une décision de la Défense de vendre ou non sa caserne.

Page 1 sur 26

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.