2

Twitter

Facebook

Logo PS

Ma première élection

En 2006, je décide de me présenter pour la première fois aux élections communales. Malgré mon jeune âge, le PS namurois décide de me faire confiance et me place 6ème sur la liste. 

A l'issue de la campagne, malgré mes 860 voix, je ne suis pas élue. Je suis néanmoins 2ème suppléante, ce qui est un bel encouragement pour ce premier essai. Ce résultat me permet d'être désignée comme Conseillère de l'Action sociale au CPAS de Namur, un premier mandat local qui m'apprendra énormément. Je faisais partie du Comité "Jeunes" et de celui des "Maisons de repos". J'ai eu la chance de pouvoir couvrir, dans ce cadre, un large spectre de problématiques très enrichissantes. J'ai également eu l'occasion de rencontrer beaucoup de personnes au parcours de vie bien différents, une belle manière de rester éveillée aux réalités de terrain.

Mon arrivée au Conseil communal namurois

IMG 20150928 234251 copie

En 2009, Jean Goffinet décide de prendre sa retraite.

Ce faisant, il m'ouvre une place au sein du Conseil communal. Je quitte le Conseil de l'Action sociale avec tristesse mais à la fois avec l'envie d'endosser mes nouvelles responsabilités de Conseillère communale avec sérieux et détermination.

Pari visiblement tenu puisqu'en 2012, je suis réelue par les citoyens namurois ! 

Un travail d'opposition constructive

Les conseils communaux se tiennent un jeudi par mois à partir de 18h. Nous y discutons de dossiers tels que : aménagement de voiries, enseignement communal, citadelle, subsides aux associations culturelles, sportives ou de jeunesse ... Les questions de personnel sont traitées à la fin du Conseil, à huis clos. 

Le PS étant dans l'opposition à Namur, seul face à une majorité CHD-MR-Ecolo, il n'est pas toujours facile de faire entendre notre point de vue. Je reste néanmoins convaincue de notre plus-value pour plus de justice sociale et d'égalité. C'est notre marque de fabrique et je suis fière de la défendre, y compris au niveau communal namurois. Cela impose de reconnaitre les choses qui sont bien faites mais aussi de dénoncer ce qui n'est pas en phase avec nos valeurs mais toujours dans le respect mutuel bien entendu.  

 

Namur Expo et le parking : une grande histoire d’amour … !?

Pour les visiteurs du centre d’exposition sans doute, pour les riverains nettement moins. Je ne compte plus le nombre de fois où le quartier a été saturé de véhicules, plus ou moins bien garés, de visiteurs ou exposants de Namur expo. 

Face à cette situation, j’ai souhaité intervenir auprès de la Commune. 

Boîte aux lettresBpost a annoncé fin 2018 sa volonté de supprimer 3.000 boîtes aux lettres rouges en Belgique, sur les 13.000 existantes.

Il s’agit, une nouvelle fois, d’une réduction drastique de l’offre aux citoyens. Et ce, sans aucune concertation avec les autorités locales.

Bpost a prévu de retirer 65 boîtes aux lettres rouges sur Namur sans qu’aucune consultation des autorités locales n’ait eu lieu quant aux modalités d’exécution des ces suppressions sur le territoire de la Commune. 

Il semblerait que 40% des boîtes aux lettres seront supprimées d’ici mars 2019, et ceci sans tenir compte de la spécificité géographique locale. En effet, certaines zones seraient entièrement privées de tout point de dépôt de courriers sur des kilomètres à la ronde, précarisant encore plus, les populations isolées ainsi que certains sites d’intérêts collectifs (crèches, écoles, maisons médicales,…).

Je continuerai à interpeller le secrétaire d'Etat, Philippe De Backer sur le "pourquoi de telles décisions sont toujours prises sans consulter les autorités communales ? Et pourquoi devons-nous admettre que ce soit toujours le service aux citoyens qui doive faire l’objet d’économie ?"

Si on veut recréer un sentiment d’appartenance à une commune, à un pays, il est plutôt essentiel d’investir dans ces services publics.

Palais de Justice à NamurLe conseil communal de Namur a voté, à mon initiative, une motion demandant au gouvernement fédéral de commencer dans les meilleurs délais la construction du nouveau palais de justice namurois. Un courrier sera adressé au ministre de la Justice, Koen Geens, au SPF Justice et à la Régie des bâtiments dans les prochains jours.

A ma grande satisfaction, tous les groupes ont voté en faveur de la motion, voulant par-là dénoncer une situation inacceptable.

Même si des travaux ont été faits et que d'autres vont encore l'être pour permettre au personnel de continuer à travailler dans le Palais actuel, il est plus qu'urgent de bâtir les fondations des nouvelles installations. Cela ne peut plus durer, la justice namuroise est forcée de travailler dans des conditions abominables et les justiciables sont, eux aussi, lésés.

J'ai également interrogé le Ministre Geens. Selon lui, le bâtiment ne devrait pas être inauguré "avant fin 2021 ou début 2022 dans le meilleur des cas". Pendant ce temps, le Palais prend littéralement l’eau … !

Page 1 sur 13

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.