Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

mardi, 01 mai 2018 07:54

1er mai : la fête des travailleurs !

1er mai 2018Chers amis, chers militants, chers camarades,

Nous sommes réunis cet après-midi pour le 1er mai, notre fête du travail ! La vraie fête du travail, celle par et pour les progressistes !

Rien à voir donc avec le ‘cirque’ organisé par nos amis du MR à Court Saint-Etienne. Et pour cause … le progressisme au MR nous sommes toujours occupés à le chercher …

Nous le cherchons au fédéral. « Rationalisation », « responsabilisation des malades », « productivité », « économie » … Depuis le début de cette législature, pas de progressisme au sein du Gouvernement Michel mais bien une calculatrice à la place du cœur. Qui plus est, une mauvaise calculatrice … qui ne connait que les soustractions et les divisions … sauf quand il s’agit des diamantaires anversois !

Dans le monde bleu de Charles Michel, seuls les budgets peuvent être en rouge : santé, justice, coopération au développement, SNCB, administrations….  On reprend les vieilles recettes libérales des années 70 et 80, des gouvernements sans les socialistes :

  • on désinvestit dans l’Etat,
  • on désinvestit dans la régulation,
  • on désinvestit dans le secteur public…
  • et dans tout ce que les libéraux n’aiment pas…

Et la liste est longue …

  • Le Gouvernement Michel n’aime pas l’Administration (mais l’Administration lui rend bien..)
  • Le Gouvernement Michel n’aime pas les trains (… mais il aime beaucoup les avions de chasse…)
  • Le Gouvernement Michel n’aime pas les étrangers (… mais il aime beaucoup la peur voire la haine de l’autre …)
  • Le Gouvernement Michel n’aime pas que l’on prenne sa pension à 65 ans. Pourtant, cela permettrait de libérer Daniel Bacquelaine de son travail …

Soyons de bon compte, tout ne peut pas être si mauvais… Par exemple, Charles Michel veut jouer la transparence… Malheureusement, il  ne fait que la jouer :

  • Des soudanais auraient subis des sévices à leur retour au Soudan ? Que fait le 1er Ministre ? Il demande une enquête !
  • Des études non communiquées par l’armée pour le remplacement des F-16 et un Ministre de la Défense qui ne sait rien ? Que fait le 1er Ministre ? Il demande une enquête !
  • Théo Francken publie un nouveau tweet raciste ? Que fait le 1er Ministre ? … Ah, non, le 1er Ministre ne demande pas d’enquête…

La transparence n’existe pas ou plutôt n’existe plus. Au plus les parlementaires socialistes  interrogent le Gouvernement, au moins ce dernier apporte de réponse. Demandez à Jean-Marc, s’il a reçu des réponses à ses questions sur la crise du Fipronil !? S’il y avait de la transparence ?

Idem pour les centrales nucléaires, le pacte d’investissement, le budget mobilité,…Combien de questions et de dossiers importants sont aujourd’hui dans un parfait brouillard, bloqués soit par incompétence… ou par Anvers … ou peut-être les deux ?

Le 1er Ministre temporise pour ne pas froisser la toute puissante NVA….

« Pas de communautaire » disait-il… tu parles, Charles ! Le 1er Ministre est comme une boussole : il choisit toujours le nord !

Visite domiciliaire, Crise du Fipronil, Kazakhgate, Francken gate, F 16 gate , …

Les crises se succèdent : crise de confiance, crise de bonne gouvernance, crise communautaire maquillée….

Chers amis, chers militants, chers camarades

Ne nous trompons pas : nous sommes en train de glisser d’un état de droit vers un état de droite

Et nous nous devons d’inverser cette tendance dès octobre prochain !  Car ce qui se passe et se décide au fédéral  se répercute dans nos villes, dans nos villages. Et les Communes résistent déjà aujourd’hui aux décisions de ce Gouvernement :

Qui résiste à la privatisation de Belfius ?! Qui dénonce les effets pervers du taxshift sur les finances communales ? Qui se bat pour une meilleure réforme des services de secours ? Qui a organisé la résistance aux visites domiciliaires chères à Théo Francken ?

Ce sont les communes, et plus précisément les communes socialistes qui, aujourd’hui, luttent contre l’égoïsme, le repli sur soi et organisent la résistance à cette politique pure et dure de droite teintée de nationalisme. Et ce seront ces mêmes communes socialistes qui, demain, continueront ce combat pour une politique solidaire et humaine : pour une véritable politique de gauche.

Comme je vous le disais au début de mon intervention, le 1er Mai est par essence une fête par et pour les progressistes … rien à voir donc avec le MR !

Car quand le MR ne parle que d’économie : Nous, au PS nous parlons d’investissement !

Quand le MR ne parle que de travail : Nous, au PS nous parlons des travailleurs !

Chers amis, chers militants, chers camarades,

chers progressistes :

C’est donc bien A VOUS que je veux souhaiter une ‘Bonne fête du 1er Mai’ !

Et le 14 octobre prochain : cap à gauche toute Camarades !!!

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.