Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Je suis cosignatrice de la proposition de résolution relative à la lutte contre les mariages précoces et forcés dans le monde et plus particulièrement dans les pays partenaires de la Coopération belge au développement.

Pourquoi cette résolution ?

Parce que chaque jour, 39 000 filles mineures s’entendent dire qu’elles seront mariées avant leur majorité, soit 27 filles par minute. 

Parce que :

  • 3/4 des mineures mariées quittent l’école pour s’occuper des tâches ménagères;
  • les mineures mariées risquent davantage de mourir en couche et de perdre leur nouveau-né;
  • isolées, elles sont exposées aux violences physiques et sexuelles de leur belle-famille. 

Un enjeu global 

Si géographiquement ce phénomène est relativement concentré, il s’agit bien d’un combat mondial. Il serait en effet inadmissible de défendre les droits des femmes et de traiter les questions de genres et de violences faites aux femmes de manière spécifique et prioritaire en Belgique et d’“oublier” lesdites questions dans nos relations avec nos pays partenaires de la Coopération belge au développement. 

Un enjeu qui rassemble

Les partis de la majorité se sont associés à la cosignature de cette résolution que nous avons votée à l'unanimité. C'est assez rare pour être salué !

 

Publié dans Lois / Résolutions
Page 2 sur 2

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.