Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

Ce mercredi 11 novembre 2015, l'UE a approuvé la mise en œuvre de l'étiquetage des produits originaires des colonies israéliennes dans le Territoire palestinien occupé.

Rappelant que ces implantations sont illégales au regard du droit international, cette note de la Commission permettra de mettre en œuvre de manière pleine, entière et effective la législation européenne applicables aux produits des colonies.

Une étape nécessaire, mais non suffisante

A la manœuvre de ce règlement, le Ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui avait co-signé, en avril dernier, avec 15 autres Ministres des Affaires étrangères européens, une lettre envoyée à la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, lui demandant d’œuvrer en faveur d’une politique européenne d’étiquetage des produits en provenance des colonies israéliennes (Cisjordanie, Jérusalem-Est, plateau du Golan).

Et en Belgique maintenant?

Pour démontrer la cohérence de sa politique en la matière, il reste à savoir comment la Belgique va appliquer, concrètement, ce règlement ?  Comment va-t-elle organiser la mise en œuvre de cette mesure ? Et s’il existe une volonté politique d’aller plus loin, pour se conformer pleinement au droit international, en interdisant l’importation des produits des colonies ?

J'interrogerai les Ministres compétents afin de faire la lumière sur ces questions.

Publié dans Actualité

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.