Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

Suite à plusieurs déclarations de la ministre Galant et des CEO's de la SNCB et Infrabel sur l'instauration du "One man car" (train roulant sans accompagnateur), j'ai posé une question orale au Parlement.  

Le rôle central de l'accompagnateur ...

Une campagne menée conjointement par la CGSP, la Fédération européenne des travailleurs des transports et le Forum européen des personnes handicapées a tenté de mettre en évidence le rôle majeur joué par l'accompagnateur de train en matière de confort et de sécurité pour les passagers. Citons à titre d'exemple l'aide aux personnes à mobilité réduite et aux seniors, la fourniture d'informations sur les correspondances, la vérification des tickets, la sécurité par la vérification des portes et le départ du train; et, en collaboration avec la police, la lutte contre les agressions, la violence, le vandalisme et les incivilités. Le rôle de l'accompagnateur est également central en cas d'incident ou d'accident pour l'évacuation, comme nous avons déjà pu le constater lors d'événements tragiques.

Deux visions s'affrontent ...

Deux positions diamétralement opposées s'affrontent. D'une part, celle des travailleurs de terrain et des usagers qui plaident pour le maintien d'un service de qualité en toute sécurité. D'autre part, la vision des CEOs et de la ministre qui veulent faire des économies à tout prix, au détriment précisément des aspects humains et sécuritaires.

mercredi, 30 décembre 2015 13:49

Meilleurs voeux pour 2016 !

 
 
header

©Merab Surviladze / Solidarité Socialiste

 
 

"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse", Nelson Mandela

Meilleurs voeux pour 2016 !

 
 
---
 

 

 

Un projet horeca de ce type est d’ores et déjà à l’étude. J’ai donc interpellé l’Echevine Scailcquin sur les procédures à suivre pour l’installation de telles structures.

Qui est compétent ?

J’ai tout d’abord interrogé l’Echevine par écrit. Celle-ci m’a alors indiqué que seule la DGO2 (Direction du Service public de Wallonie en charge, entre autres, des Voies naviguables) remettrait un avis dans ce cadre et que la Ville n’interviendrait donc pas. Cette réponse me paraissant quelque peu suprenante, au regard de l’impact urbanistique au niveau communal, je suis revenu à la charge avec une question orale lors du Conseil communal du 17 décembre dernier.

La Ville aura bien son mot à dire …

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.