Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

Boîte aux lettresBpost a annoncé fin 2018 sa volonté de supprimer 3.000 boîtes aux lettres rouges en Belgique, sur les 13.000 existantes.

Il s’agit, une nouvelle fois, d’une réduction drastique de l’offre aux citoyens. Et ce, sans aucune concertation avec les autorités locales.

Bpost a prévu de retirer 65 boîtes aux lettres rouges sur Namur sans qu’aucune consultation des autorités locales n’ait eu lieu quant aux modalités d’exécution des ces suppressions sur le territoire de la Commune. 

Il semblerait que 40% des boîtes aux lettres seront supprimées d’ici mars 2019, et ceci sans tenir compte de la spécificité géographique locale. En effet, certaines zones seraient entièrement privées de tout point de dépôt de courriers sur des kilomètres à la ronde, précarisant encore plus, les populations isolées ainsi que certains sites d’intérêts collectifs (crèches, écoles, maisons médicales,…).

Je continuerai à interpeller le secrétaire d'Etat, Philippe De Backer sur le "pourquoi de telles décisions sont toujours prises sans consulter les autorités communales ? Et pourquoi devons-nous admettre que ce soit toujours le service aux citoyens qui doive faire l’objet d’économie ?"

Si on veut recréer un sentiment d’appartenance à une commune, à un pays, il est plutôt essentiel d’investir dans ces services publics.

Boîte aux lettresAprès la Justice et le rail, voici une nouvelle attaque en règle des services publics par le Gouvernement fédéral ! 

Moins 3000 boîtes aux lettres rouges sur l’ensemble du pays, soit 23% du réseau existant. Et ce, sans aucune concertation avec les autorités locales.

Il s’agit, une nouvelle fois, d’une réduction drastique de l’offre de services aux citoyens.

Rien qu’à Andenne ce ne sont pas moins de 11 boîtes aux lettres qui vont être supprimées. 

La fédération PS de Namur dénonce cette situation. Selon moi : « Le gouvernement décide encore une fois de faire des économies sur le dos des citoyens. J’interpellerai le nouveau Ministre de tutelle De Backer, en charge du dossier, sur la situation en Province de Namur ! »

Pour Jean-Charles Luperto, Bourgmestre de Sambreville : « C’est une décision regrettable qui constitue ni plus ni moins un choix touchant directement de nombreuses personnes, en particulier en milieu rural. C’est à nouveau une atteinte à la cohésion sociale ». Le Collège communal de Sambreville a déjà adressé un courrier à Bpost pour lui faire part de sa plus vive désapprobation à l'égard de cette décision.

lundi, 10 décembre 2018 09:59

Palais de Justice, une gestion calamiteuse

Palais de Justice à Namur

Il y a quelques jours, je dénonçais la décision du Gouvernement MR/NVA et de son Ministre de la Régie des bâtiments, Jan Jambon, de reporter, une nouvelle fois, les travaux du nouveau Palais de Justice de Namur à 2022. Depuis plusieurs années, je dénonce les reports du lancement de la construction du nouveau Palais de Justice. Il y a quelques semaines, le Palais a été fermé pour insalubrité, entraînant le report de nombreux dossiers et le chômage technique d’une partie du personnel. 

Pour le PS, cette gestion à la petite semaine ne peut plus durer ! 

Le Palais de justice de Namur tombe en ruine, mais plutôt que d’investir durablement dans la construction du nouveau bâtiment, prévue depuis 2013, les travaux sont reportés d’années en années. S’en suit une détérioration du service rendu aux justiciables (report de la gestion des dossiers et augmentation de l’arriéré judiciaire) et des conditions de travail du personnel. Je continuerai à suivre de près le dossier à la Chambre. Par ailleurs, afin de ne pas être seule dans ce combat, je déposerai une motion au Conseil communal de Namur. L’objectif étant d’obtenir un soutien de l’ensemble des élus. 

Espérons que ce sera effectivement le cas. 

Lire la motion déposée au Conseil communal

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.