Twitter

Facebook

Logo PS

jeudi, 09 janvier 2020 12:13

Newsletter Décembre 2020

Carte voeux 2021

« Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur » Albert Camus

2020 touche à sa fin, vive 2021 !

Bien sûr ! Nous avons beaucoup souffert ces derniers mois.

Bien sûr ! Les fêtes seront différentes cette année.

Bien sûr ! Certain.es nous manquerons encore plus que d’habitude.

Néanmoins, en préférant le bonheur nous pouvons résolument faire le choix de l’optimisme.

Le bonheur qui se cache dans un sourire, dans un geste de solidarité, dans un message d’amour ou dans l’espoir de se retrouver prochainement.

Ce virus n’aura jamais le monopole de notre cœur.

Continuons à rêver, à vivre, à aider les autres, à être attentif.ves à celles et  ceux que le corona a le plus durement touché.es.

Prenons bien soin de nous, en plus des autres et n’ayons aucune honte à préférer le bonheur !

Je pense fort à vous et serai heureuse de vous revoir bientôt.

Gwen

Newsletter Décembre 2020

 
---
 
128751138 3785825091462945 6633787290663248043 o

Le plan intra-francophone de lutte contre les violences faites aux femmes est sur les rails

On dénombre plus de 120 féminicides dans notre pays depuis 2017, dont 23 depuis le 1er janvier de cette année. Wivine, Marie-Paule, Jessika, Valérie, Emine, Fatma… et les autres ont toutes été assassinées parce qu’elles étaient des femmes. Depuis le début de la législature, les ministres francophones des Droits des femmes aux  différents niveaux de pouvoir ont décidé d’unir leurs forces et de travailler ensemble pour améliorer les droits des femmes avec une priorité d’agenda : faire reculer les violences faites aux femmes.

Au-delà des mesures ponctuelles déjà prises en la matière, les Ministres des Droits des femmes, Christie Morreale, Bénédicte Linard et Barbara Trachte viennent d’adopter le plan intra-francophone 2020-2024 de lutte contre les violences faites aux femmes.

65 mesures et projets y ont été identifiés pour la législature.

Parmi celles-ci figurent notamment la généralisation des animations d’éducation à la vie relationnelle, sexuelle et affective (EVRAS) dans les écoles, la récolte de données qualitatives et quantitatives, notamment à des fins de recherche, la mise en place d’un pôle de formation spécifique à la thématique des violences, le lancement de vastes campagnes d’information et de sensibilisation, l’ouverture de places d’accueil complémentaires ou encore de nouvelles formules de logement pour les victimes, etc. 

Ce plan constituera la contribution des entités francophones au futur Plan national de lutte contre les violences de genre. Ce dernier a en outre été élaboré avec la participation de la société civile puisqu’une centaine de structures de terrain ont été consultées et ont permis de fixer les lignes directrices de cette feuille de route. La société civile continuera par ailleurs d’interagir sur ce plan puisqu’elle sera représentée au comité de suivi et d’évaluation du projet.

Vous pouvez consulter l’ensemble du plan en cliquant ici

PlanDF

J’ai eu l’occasion d’interroger les ministres concernées au Parlement de Wallonie et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Retrouvez mes deux interventions !

Question d’actualité à la Ministre Christie Morreale

Question orale à la Ministre Bénédicte Linard

 
 
129126724 3704158856308797 295727887664407248 o

Si je t’aime, je te protège !

Le 1er décembre, c’était la journée mondiale de lutte contre le sida. L’occasion de rappeler que la situation reste inquiétante. En effet, la contamination reste élevée avec 3 personnes dépistées par jour en Belgique.

En 2019, 38 millions de personnes dans le monde, dont 1,8 million d’enfants, vivaient avec le VIH.

A juste titre, la pandémie de la COVID-19 a mobilisé l’attention du monde entier mais il ne faut pas oublier que d’autres maladies poursuivent une inexorable et dramatique évolution. La situation que nous vivons avec la crise sanitaire met en lumière des liens étroits entre la santé et d’autres aspects fondamentaux comme la réduction des inégalités, les droits humains et l’égalité des sexes.

Le SIDA n’échappe pas à cette triste règle.

La journée mondiale de lutte contre le sida vise à : informer, prévenir et sensibiliser.

Une enquête récemment menée en Belgique, par la plateforme prévention sida, montre que les connaissances autour du VIH et du sida sont encore bien insuffisantes. 

Raison pour laquelle les campagnes d'information et sensibilisation restent essentielles.

 
 
Ahme

Le Parlement de Wallonie réaffirme son opposition à l’exécution du professeur Ahmadreza Djalali.

A mon initiative, le 2 décembre dernier, le Parlement de Wallonie a adopté une proposition de résolution visant à empêcher l'exécution imminente du Docteur Ahmadreza Djalali en Iran. Mon message était clair, devant l’assemblée wallonne :  « la question des droits humains fait intrinsèquement partie des valeurs promues et défendues par la Wallonie au travers de son action internationale. Nous ne pouvons rester insensible à cette situation. Le Professeur Djalali doit être libéré !»

Rappel des évènements

Pour rappel, le Professeur Ahmadreza Djalali a été arrêté, en 2016, lors d’un voyage professionnel en Iran. Il a été accusé d’espionnage et condamné à mort lors d’un procès discuté.

Cette annonce de la condamnation du Professeur a profondément choqué et indigné au sein des diverses assemblées de Belgique. Pour afficher son soutien, le Parlement de Wallonie votait une résolution, le 29 novembre 2017, demandant au Gouvernement wallon d’appeler toutes les autorités à condamner fermement et conjointement, auprès de l’État iranien, le jugement rendu à l’encontre du Docteur Ahmadreza Djalali.

Le mardi 24 novembre, l’épouse du Professeur a interpellé la communauté internationale suite à l'annonce, par les autorités judiciaires iraniennes, de l'éxécution imminente de son époux.

Tous les parlements mobilisés

Cette résolution demande au Gouvernement wallon de soutenir, d’urgence, lors de ses contacts bilatéraux ou multilatéraux, toute initiative visant à empêcher l’exécution du Professeur Djalali et à demander sa libération.

Le 10 décembre, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a également approuvé à l’unanimité une résolution similaire.

Si l'exécution semble pour le moment suspendue. La mobilisation doit continuer comme le rappelle notamment Amnesty !

La défense des droits humains reste une priorité ! #PlusFortsEnsemble 

Retrouvez le texte de la résolution ici

 
 

 Mon rapport d'activités 2019/2020

 

 Logo GG final

Députée régionale et communautaire

 

Contactez-nous | S'abonner à la newsletter ? 

Twitter

Facebook

Logo PS 2017 RVB petit1

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.