Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

mardi, 27 mars 2018 15:12

CP : Le Centre pour Demandeurs d’Asile de Belgrade à nouveau menacé de fermeture !

Début mars, le Groupe PS s’est mobilisé en opposition à la fermeture du Centre pour demandeurs d’asile de Belgrade.

Si la Défense nous annonçait qu’elle laisserait une année de répit à la Croix-Rouge et par extension aux 300 résidents de Belgrade, le Ministère fédéral de l’Asile et la Migration, par la voix de son Secrétaire d’État Théo Francken, fait état aujourd’hui de la fermeture de 9 Centres, dont celui de Belgrade.

Il évoque, dans le cadre du contrôle budgétaire, un nouveau « plan de démantèlement des places d’asile ».

Or, le 6 mars, en réponse à la Députée fédérale PS Gwenaëlle Grovonius au Parlement, le secrétaire d’État laissait le doute planer sur le fait qu’il s’agissait uniquement d’une décision de la Défense de vendre ou non sa caserne.

Il s’agit pour nous d’une attitude irresponsable ! Le manque de coordination avec les acteurs locaux et les autorités communales sont également à déplorer !

Le Groupe PS se mobilise à nouveau, pour demander que le Centre de la Croix-Rouge de Belgrade reste ouvert ou que le Gouvernement fédéral propose une solution durable et concertée avec les autorités locales pour reloger les 300 demandeurs d’asile.

Que deviendront les 35 employés après la fermeture du site de Belgrade ?

Nos craintes de fermeture étaient pleinement fondées. Aujourd’hui, la politique fédérale migratoire a encore frappé à Namur. 300 personnes, soutenues par le collectif citoyens solidaires, dans une réelle dynamique d’intégration, et 35 travailleurs, se retrouvent lâchement abandonnés par le fait d’une décision unilatérale et inadéquate.

Le Groupe PS salue l’engagement et la détermination des nombreux bénévoles namurois.  La Députée fédérale, Gwenaëlle Grovonius, a d’ores et déjà déposé une question au Ministre Francken. Ce sera l’occasion de relayer et soutenir les alternatives proposées par le Collectif.

Le PS réitère la solidarité, avec tous les migrants, exilés, déplacés, entrés sur le territoire après un parcours parfois dangereux et souvent éprouvant au prix de leur santé ou de leur vie. Le PS s’indigne de la décision prise par le Fédéral et rappelle le droit de chacun à vivre dans la dignité, comme notre devoir d’accueillir avec humanité les demandeurs d’asile.

Enfin, sur le plan local, le PS namurois appelle l’ensemble des acteurs politiques à s’investir pour trouver une solution durable. Les demandeurs d’asile, les travailleurs du centre et tous les bénévoles méritent mieux que des promesses en l’air ou le silence assourdissant de ceux qui, pourtant, participent à cette politique d’immigration scandaleuse et inhumaine.  

Lire l'Article de La Meuse 

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.