Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

3,5 millions d'euros : L'action en contestation du démantèlement de Fortis, menée par l'assureur chinois Ping An aura, malgré la victoire de l'Etat belge, coûté au contribuable belge quelque 3,5 millions d'euros en honoraires et frais d'avocats.

L'action en contestation du démantèlement de Fortis, menée par l'assureur chinois Ping An et qui a abouti à une décision favorable pour l'Etat belge, aura malgré tout coûté au contribuable belge quelque 3,5 millions d'euros en honoraires et frais d'avocats.

La procédure menée devant un tribunal arbitral de la Banque mondiale se fondait sur un traité belgo-chinois de protection des investissements. Ce type d'accords bilatéraux d'investissement a tendance à proliférer. Le débat est vif au sujet des négociations en vue de la conclusion du TTIP, l'accord commercial transatlantique.

Ping An était l'actionnaire de référence de Fortis lors de la crise financière de 2008. Il disposait d'un investissement global de 2 milliards d'euros.

CPTanweerCe 25 octobre, Wael Faqih, militant pacifiste, père de 5 enfants, et responsable de l’organisation « Tanweer » à Naplouse, organisation de jeunesse soutenue par Solidarité Socialiste depuis 5 ans en Palestine, a été arrêté par les autorités militaires israéliennes au checkpoint d’Atara, en Cisjordanie Occupée.  J'ai eu l'occasion, de le rencontrer lors d'une mission organisée par Solidarité Socialiste.

M. Faqiq est un leader communautaire et un pacifiste qui s’est toujours battu contre l’occupation israélienne, tout en s’engageant fermement pour une coexistence pacifique entre communautés en Israël-Palestine. Le 9 juin, il avait par ailleurs participé à l’organisation de rencontres pour une délégation de parlementaires et militants associatifs belges qui participaient à une mission d’observation civile coordonnée par Solidarité Socialiste dans la région. 

Le 8 octobre, Wael Faqih avait déjà été blessé lors d’une manifestation pacifique au checkpoint de Huwara et désormais, il se trouve en détention administrative, une procédure qui permet à l’armée israélienne, en l’absence de charges et de procès, de garder des prisonniers en captivité de manière arbitraire pour une période qui peut être indéfiniment renouvelée. Il sera jugé par une cour martiale le 29 octobre, en son absence et celle de son avocat, qui ne peut avoir accès à son dossier. A ses côtés, se trouvent également 6 jeunes militants arrêtés aux cours des dernières semaines : Mohamad Eshtayeh, Fadel Alemasri, Abd AlrOhman Qadoora, Jihad Alhindi, Majed Daghlas, Raouf Hiwari, tous âgés de 21 à 23 ans et membres de la même organisation, « Tanweer ». 

Solidarité Socialiste appelle le gouvernement belge à exiger la libération de M. Faqih et des autres jeunes militants de l’organisation « Tanweer », à ce que le gouvernement israélien cesse la pratique des détentions administratives, et réforme en profondeur son système judiciaire, en garantissant le droit fondamental des Palestiniens à bénéficier d’un procès équitable.

J'ai, à ce propos, déposé une proposition de résolution visant à condamner les détentions arbitraires et le procédé de détention administrative des palestiniens en Israël.

 

 

"Je condamne fermement le coup d'état au Burkina Faso et la prise en otage du président par intérim Michel Kafando, du premier Ministre Isaac Zida et d'autres membres du gouvernement par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), une force d'élite créée par l'ancien président, Blaise Campaoré.

 

Le Burkina Faso doit pouvoir rejoindre la communauté des nations démocratiques et doit mettre un terme une fois pour toutes à l'ingérence de l'armée dans les affaires politiques du pays. J'exprime ma solidarité et mon soutien total à tous les Burkinabés mobilisés pour la démocratie et à toutes les forces politiques démocratiques du pays qui œuvrent à cette fin.

 

J’encourage également le Ministre de la Coopération au Développement, Alexander De Croo, à prendre les mesures nécessaires, afin que le Burkina Faso, nouveau pays partenaires de la Coopération au développement belge, ne connaisse pas le chaos au détriment de sa population."

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.