banner bio

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

GwenPascaleGwen est un véritable ouragan d'énergie, d'enthousiasme et d'engagement.

Pour elle il n' y a aucun sujet tabou en politique : elle n' a pas peur des questions qui fâchent !

Ses prises de position sont claires, franches et généreuses. Son travail politique se nourrit de sa curiosité et des rencontres humaines qu’elle multiplie.

Gwen est une précieuse alliée pour tous ceux qui militent pour un monde plus juste et plus équitable, et pour un socialisme humaniste et international. Un atout pour le PS !

Gwenaëlle, je la rencontre pour la première fois dans les locaux (lugubres) de la fédération des Infor-Jeunes et  pour être plus précise, dans la chapelle de l’ancien CPAS des causes désespérées, voire perdues. 

Elle a les yeux qui brillent, elle sautille comme une sauterelle peut le faire dans le sud de la France.

Moi, je suis déconfite, épuisée, démoralisée par la situation critique de la FIJ. 

Alors, ou c’est moi qui dramatise ou c’est cette sauterelle qui n’a rien compris.

Eh bien Gwen a tout compris de la situation et doit se dire que puisque nous avons atteint le fond, autant sauter pour remonter à la surface.

Gwen n’a pas une idée mais 100 idées à la minute et toutes pertinentes.

La situation est grave et il faut prendre des décisions – Oui, c’est douloureux mais  il faut assumer nous sommes administrateurs rappelle-t-elle. 

Elle se bat pour sauver ce qui reste de la structure et surtout les emplois.  Elle est de bons conseils.

Cela aura pris des mois pour sortir la tête de l’eau et la sauterelle saute toujours au point de postuler pour le poste de directrice de la Fédé.  Je me dis que tant qu’à faire, on ne doit pas la mettre en garde par rapport à la situation.  Elle sera soit  sauveuse soit est fossoyeuse.  Elle sera la sauveuse et quitte rapidement avec son équipe cette chapelle hantée.

A ma grande joie, elle devient administratrice à la COJ (Confédération des Organisations de Jeunesse indépendantes et pluralistes).  Elle est présente et participe activement aux projets.  Elle est approchée pour compléter la composition de la COJ au sein de la CCOJ (Commission consultative des Organisations de Jeunesse).  Gloups, elle n’est que ma suppléante et pense que c’est un traquenard pour qu’elle se « la boucle ».  Mais non, pas du tout, elle donnera son avis même avec du scotch sur la bouche.  C’est Gwen. Et elle fait partie du CA de la FESOJ (Fédération des Employeurs du Secteur des OJ et CJ).  Une vraie engagée.

Elle construit autour d’elle une équipe solide et y arrive juste pour se lancer dans une campagne politique.  Elle est avenante mais ce n’est pas suffisant.  Elle est brillante et n’a pas la grosse tête.  Elle me dit qu’elle se met en retrait pour mener au mieux sa campagne et elle réussit et devient députée fédérale.  Elle récolte plus de 10.000 voix.  Elle est la première étonnée – elle reste classsssss, la tête sur les épaules.  Le plus dur est à venir.  

Je lui parle du mémoire que ma fille Nabila rédige sur les accords de Sykes Picot et elle m’envoie 15 liens intéressants dans la minute qui suit.

Gwen, je suis heureuse de l’avoir rencontrée pour plein de raisons (professionnelles et personnelles).

Page 2 sur 2

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.