Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

mercredi, 29 avril 2015 12:52

Proposition de loi sur le service citoyen

J'ai cosigné la proposition de loi relative au Service citoyen

Le Service citoyen consiste en l’accomplissement, dans une structure d’accueil agréée, de prestations utiles pour la collectivité. 

Il s'agit d'offrir aux jeunes de 18 et 25 ans l’opportunité de s’engager en faveur d’un projet collectif en effectuant une mission d’intérêt général pendant une période de 6 à 12 mois. 

Le Service citoyen n’étant pas rémunéré, le volontaire continue de percevoir les droits sociaux auxquels il avait droit avant l’accomplissement du Service citoyen et les journées de service accomplies dans le cadre du Service citoyen sont prises en compte pour l’accomplissement du stage d’insertion. 

A suivre ... 

Avec mes collègues Stéphane Crusnière et Philippe Blanchart, nous avons déposé une proposition de résolution relative à la situation au Burundi.

Notre demande principale ?

L'organisation d'élections inclusives, libres, équitables et transparentes. Pour ce faire nous demandons au Gouvernement belge de faire savoir qu’il s’agit d’une condition indispensable au financement par la Belgique de l’organisation de celles-ci de même que le respect du code de conduite en matière électorale et de la feuille de route, adoptés sous l’égide des Nations Unies et signés par tous les acteurs burundais.

Résultat des votes ?

Notre texte a malheureusement été rejeté par la majorité.

Je suis cosignatrice de la proposition de résolution relative à la lutte contre les mariages précoces et forcés dans le monde et plus particulièrement dans les pays partenaires de la Coopération belge au développement.

Pourquoi cette résolution ?

Parce que chaque jour, 39 000 filles mineures s’entendent dire qu’elles seront mariées avant leur majorité, soit 27 filles par minute. 

Parce que :

  • 3/4 des mineures mariées quittent l’école pour s’occuper des tâches ménagères;
  • les mineures mariées risquent davantage de mourir en couche et de perdre leur nouveau-né;
  • isolées, elles sont exposées aux violences physiques et sexuelles de leur belle-famille. 

Un enjeu global 

Si géographiquement ce phénomène est relativement concentré, il s’agit bien d’un combat mondial. Il serait en effet inadmissible de défendre les droits des femmes et de traiter les questions de genres et de violences faites aux femmes de manière spécifique et prioritaire en Belgique et d’“oublier” lesdites questions dans nos relations avec nos pays partenaires de la Coopération belge au développement. 

Un enjeu qui rassemble

Les partis de la majorité se sont associés à la cosignature de cette résolution que nous avons votée à l'unanimité. C'est assez rare pour être salué !

 

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.