Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

PonctualitéLa ponctualité des trains a encore reculé l'an dernier. On passe de 87,2% (88,3% en 2017) des trains qui atteignent leur destination finale avec moins de six minutes de retard sur l'horaire prévu. C'est la troisième année que ce taux recule, toujours sous la norme des 92%, prévue dans le contrat de gestion.

En 2018, Infrabel était responsable pour 23,6% des cas, la SNCB pour 30,7% et les tiers pour 41,5%. Il s'agit dans ce dernier cas de personnes sur les voies ou d'accidents de personne, entre autres. A long terme, on s'aperçoit que la part d'Infrabel a augmenté (17,5% en 2010), alors que celle de la SNCB a baissé (45,8% en 2010).

Quelles en sont les causes principales?

  • les coupes budgétaires du gouvernement MR/NVA (pour rappel 3 Milliards d'Euros) qui ont obligé Infrabel à supprimer des aiguillages et des voies alternatives, indispensables pour éviter qu’un train en panne ou au ralenti ne bloque tous les autres. 
  • la vétusté du matériel : le matériel voyageurs est âgé de 23 ans en moyenne, cinq ans de plus que dans les autres pays. Il tombe souvent en panne ou est mal entretenu , d’où la nécessité d’investir dans du matériel plus fiable et moderne. 
  • le manque de personnel : 4 300 agents en moins depuis 2015 (l’équivalent de 12 % des effectifs). Dans les faits il manque 382 conducteurs de train, 192 accompagnateurs, 100 sous-chefs de gare et ce, rien que pour remplir le cadre prévu dans le contrat de gestion.
  • le goulet d'étranglement que constitue la jonction Nord-Midi, ainsi que l'architecture du rail en étoile.

Il nous paraît donc essentiel et urgent, comme nous le disons depuis 4 ans maintenant, de refinancer le rail ! Ce sera encore une des priorités du PS lors de la prochaine législature.

jeudi, 06 décembre 2018 14:15

Sncb, coupes, coupes , coupes

belgaimage Billot-GrovoniusMa question au Ministre Bellot : "En résumé, le bilan de votre gouvernement c’est : insatisfaction des voyageurs, désinvestissement qui mettent en péril l’existence même des lignes, un RER fini en Flandre mais des travaux interrompus pendant 3 années côté wallon, tous les jours des trajets qui durent plus longtemps, et des trains toujours plus en retard mois après mois."

Monsieur le ministre, nous, utilisateurs du rail, en avons marre! Et ce n'est pas uniquement moi qui le dis, monsieur le ministre, c'est cette enquête de satisfaction dont les résultats sont en nette diminution sur bien des critères. Il n'y a qu'un point sur lequel tout le monde est content: le travail réalisé par les cheminots. Leur travail est reconnu et ils sont soutenus par les usagers du rail, par la population. C'est déjà ça! On reconnaît la qualité de leur travail, qualité qui doit pourtant être difficile à maintenir aujourd'hui face à un gouvernement qui ne cesse de s'attaquer à leurs droits.

Mais revenons aux résultats de cette enquête. Que ce soit en matière de ponctualité, d'information aux voyageurs, de propreté, de confort ou de prix, la satisfaction des usagers se détériore! Est-ce une surprise? Non, bien entendu! Dans ce climat de politique d'austérité où on a imposé pas moins de 3 milliards d'euros d'économie à la SNCB, on ne s'étonne évidemment pas d'un tel résultat.

  • Plantation palmeDepuis le début de la législature, le Ministre De Croo a fait du secteur privé sont bras armé de la coopération au développement ! Malgré toutes les mises en garde. Malgré tous les rapports, notamment du CNCD, qui montrent que cette stratégie a ses limites quand on concentre l’aide au développement dans les pays les plus pauvres comme c’est le cas avec la coopération belge. 

Découvrez l'article de Quentin Noirfalisse dans le Vif

Page 1 sur 9

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.