Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

 

FFEDD

Ce mercredi 21 octobre, j’ai eu l’occasion de poser une question d’actualité à la Ministre de l’enfance Bénédicte Linard au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le secteur des écoles de devoirs accueille quotidiennement plus de 17.500 enfants et jeunes (soit près d’un enfant scolarisé sur 40) en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il s’agit d’un dispositif essentiel pour l’épanouissement des jeunes et pour lutter contre les inégalités. Un dispositif d’autant plus essentiel que la crise sanitaire renforce précisément ces inégalités !

Ce secteur, comme bien d’autres, a été rudement touché par la crise.

Cependant, leurs interpellations adressées à la ministre Linard n’auraient pas fait l’objet d’un suivi à la hauteur des attentes.

Le secteur a donc le sentiment d’être abandonné et de ne pas être reconnu malgré le travail accompli, renforçant les tensions et la fatigue au sein des équipes.

La Fédération des écoles de devoirs a une seule demande : instaurer un dialogue permanent avec la Ministre afin de mener des actions davantage coordonnées, y compris entre les acteurs du monde scolaire et ceux de l’accueil temps libre.

La crise économique et sanitaire de la Covid-19 a provoqué de grandes difficultés dans tous les secteurs de notre économie. Le tourisme en Wallonie n’a pas été épargné. L’occasion de voir demain autrement, l’occasion de redécouvrir nos belles régions, faire de la Wallonie une destination de vacances à part entière. C’est dans ce sens que j’ai interrogé la Ministre du tourisme afin de faire le point sur la saison touristique et d’envisager le développement et le soutien du secteur.

jeudi, 08 octobre 2020 16:37

Agression de Lou ! Pas un cas isolé

Ce type d’événement aussi malheureux que scandaleux est bien trop souvent abordé dans l’actualité. Lou, une étudiante de 22 ans, est pansexuelle. Dans la nuit du jeudi 3 septembre au vendredi 4 septembre, vers 1h30 du matin, avenue de la Toison d’Or, la jeune femme a été victime d’une ignoble agression en raison de son orientation sexuelle. Cette agression n’est pas un cas isolé. Au contraire, les agressions de ce genre sont en augmentation constante.

Page 1 sur 13

Twitter

Facebook

Logo PS 2017 RVB petit1

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.