Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

jeudi, 16 juin 2016 08:34

Baisse de l'Aide Publique au Développement

FB APD copieL’OCDE a révélé les montants de l’Aide publique au développement (APD) en 2015. Principal enseignement : l’aide mondiale stagne, mais l’aide belge chute fortement. La principale caractéristique de l’aide européenne en 2015 est qu’une part de plus en plus importante de cette aide provient la comptabilisation de la prise en charge des demandeurs d’asile. Résultat : plusieurs pays européens sont devenus le principal bénéficiaire de leur propre aide !

 Voici ma question au Ministre De Croo à ce sujet : 

Selon l'OCDE, l'aide publique belge au développement (APD) a diminué de 7,8 % en un an alors que cette aide a augmenté de 13 % pour les dix-neuf pays de l'UE membres du CAD. Si l'on considère les montants consacrés au coût des réfugiés dans les pays donateurs, cette baisse est même de 12 %.

Sur quels postes ces économies ont-elles été réalisées?

Alexander De Croo, ministre : La baisse de l'APD s'élève à 119 millions d'euros. Les dépenses de la coopération gouvernementale ont baissé de 52 millions, celles de la coopération non gouvernementale de 20 millions et celles de la coopération multilatérale de 172millions. Les dépenses pour les programmes humanitaires sont en forte hausse.

Les dépenses en aides officielles des départements autres que la DGD et le SPF Affaires étrangères ont augmenté de 110 millions d'euros: Fedasil, coopération européenne et dépenses à caractère multilatéral du SPF Finances en sont les causes principales.

(En néerlandais) Dans le cadre de l’aide officielle au développement, Fedasil a libéré une enveloppe de 205 millions d’euros pour l’accueil de migrants dans des pays développés: 6,87 millions d’euros pour le retour volontaire et 198 millions d’euros pour l’accueil temporaire de migrants.

Le blocage de 125 millions au niveau du budget de la Coopération au développement se répartit comme suit: 66 millions d’euros pour le programme 1, 16 millions pour le programme 2, 40 millions pour le programme 3 et 3 millions pour le programme 4.

Gwenaëlle Grovonius : Je ne suis pas rassurée! Le rapport de la Cour des comptes sur l’ajustement budgétaire 2016 souligne le blocage administratif des crédits destinés à la coopération au développement et indique que le département de la Coopération limitera certaines contributions volontaires et certaines actions prévues. 

Je vous invite à tenter d’obtenir de la part de vos collègues du gouvernement des montants qui soient à la hauteur de l’importance du département que vous gérez. 

 

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.