Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

jeudi, 02 février 2017 13:40

Coupes budgétaires dans la coopération au Développement

CoupeCoopdvptMon intervention en séance plénière de ce jeudi 2 février 2017

Monsieur le Ministre,

Nous le savons, vous adorez le secteur privé, le marketing et autres gadgets de communication qui les accompagnent dans les départements dont vous avez la responsabilité. Le problème est qu’à un moment le marketing c’est bien, mais la réalité des chiffres finit toujours par vous rattraper.

La Coopération au développement n’échappe pas à la règle. Vous comptez ainsi rebaptiser la CTB en « enable » – lisez UNable, soit incapable en anglais – comme vous l’avez annoncé lors de vos vœux.

Or « incapable » de remplir ses missions essentielles de solidarité internationale, voilà le sort qui pend au nez de notre Coopération au développement à très court terme. Après avoir supprimé le FBSA et menacé les formations de sensibilisation, après avoir mis les ONG (surtout francophones) à toutes les sauces depuis des mois dans un flou juridique scandaleux, vous avez annoncé maintenant une économie supplémentaire de 120 millions sur votre budget qui viennent s’ajouter à l’économie déjà décidée par le gouvernement qui croît linéairement de 150 millions d’euros en 2015 jusque 270,3 millions d’euros en 2019.

Concrètement, vous souhaitez donc réaliser, au niveau des ONG, une économie additionnelle de 30 millions d’euros par an, soit 150 millions sur 5 ans. Excusez du peu !

Vous avez, à raison, indiqué vouloir contrebalancer le décret anti-IVG de Trump en matière de développement, mais avec quels fonds ?

J’aimerais dès lors, Monsieur le Ministre, vous poser les questions suivantes :

 -  Confirmez-vous votre volonté de réaliser de nouvelles coupes budgétaires additionnelles aux précédents dans votre budget tant au niveau de la CTB que des ONG ? Où ces diminutions seront-elles effectives ? Suite à ces coupes, à combien de pourcentages du PIB notre pays se situera-t-il ?

-   Dans ce cadre, quelle concertation avez-vous eue avec les ONG ? Comment expliquez-vous la forme de chantage qui s’exerce dans ce cadre ?

La solidarité internationale, dans une approche multidimensionnelle, mérite mieux qu’une approche marketing fondée sur de la com’ comme vous et votre chef de cabinet aimez pourtant tant.

Monsieur le Ministre, la Coopération au développement n’est pas une variable d’ajustement budgétaire surtout dans un monde où les défis climatiques, humanitaires et de développement juste sont toujours plus pressants. Force est de constater que sous votre direction elle l’est.

Voir un extrait de mon intervention en plénière

Lire le compte rendu intégral et la réponse du Ministre

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.