Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

jeudi, 07 décembre 2017 13:03

Reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, un danger pour le processus de paix !

QA JérusalemVoici la question et la réponse du Premier Ministre quant à la décision de Trump de déplacer l'Ambassade des USA à Jérusalem :

"La décision unilatérale et illégale en droit international prise hier par le président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël anéantit la potentielle solution à deux États et fait planer sur la région la menace d'un chaos sans précédent.

La Belgique se réjouit de l'unité de l'OTAN et se dit amère suite à cette décision. Face à la colonisation croissante, à une oppression du peuple palestinien et à l'impunité du gouvernement israélien, notre pays et l'UE doivent réagir fortement pour éviter la montée de la violence dont les civils seraient les premières victimes.

Condamnerez-vous publiquement la décision du Président Trump? Rencontrerez-vous l'ambassadeur des États-Unis? Reconnaîtrez-vous enfin l'État de Palestine? Appliquerez-vous strictement les guidelines européennes sur l'étiquetage en Belgique? Quelle sera la position belge lors de la rencontre de lundi avec M. Netanyahou?

J'attends de la Belgique une attitude ferme, dans le respect du droit international."

Charles Michel, Premier Ministre

"Je veux être très clair: la déclaration du président Trump à propos du transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem n'est pas conforme au droit international et menace le processus de paix. Nous condamnons cette déclaration inacceptable qui ne fait que jeter de l'huile sur le feu.

Notre ambassade restera bien entendu à Tel Aviv et nous nous mobiliserons sur les plans politique et diplomatique. L'Union européenne devrait se montrer plus déterminée et se mobiliser en faveur du processus de paix. En effet, elle est le premier partenaire économique et commercial d'Israël et le principal partenaire pour les projets de développement en Palestine.

La Belgique maintient son message clair mais nuancé: le droit à la sécurité d'Israël est crucial mais notre discours ne peut s'abstenir de condamner la violence.

Je plaide cependant aussi pour une plus grande cohérence à l'échelon européen. Nous voulons investir davantage dans une défense européenne au sein de l'OTAN. C'est un préalable essentiel si nous voulons renforcer notre influence dans les dossiers internationaux.

Je plaide cependant aussi pour une plus grande cohérence à l'échelon européen. Nous voulons investir davantage dans une défense européenne au sein de l'OTAN. C'est un préalable essentiel si nous voulons renforcer notre influence dans les dossiers internationaux.

Dans nos rapports bilatéraux avec les États-Unis, nous abordons tous les sujets. Nous avons des partenariats mais aussi des divergences, notamment à propos du changement climatique ou de l'Iran.

Concernant les questions sur la présence du premier ministre Netanyahou en Belgique la semaine prochaine, je peux dire que des entretiens bilatéraux avec l'UE sont prévus. Aucune rencontre n'est prévue avec moi pour l'instant à cette occasion, mais je n'exclus pas que cela puisse encore changer.

Il y a quelques mois, la Chambre a adopté une résolution contenant un important message à l'attention du gouvernement. Nous ne pouvons pas l'oublier, même si je pense qu'il vaut mieux prendre la direction d'une reconnaissance officielle de l'État palestinien dans un cadre européen. On plaide pour une influence accrue de l'Europe, dans ce cas l'Europe doit aussi jouer son rôle dans ce dossier.

Sur le plan diplomatique, mes collègues européens et moi évoquerons tous les sujets, y compris la résolution votée par la Chambre. Nous verrons comment poser les actes adéquats.

Nous comptons faire entendre la voix de la raison, de la paix et du respect du droit international."

Ma réplique : "Oui, il faut tenter d'aboutir à une position européenne forte. Mais en attendant, la situation se dégrade. La Belgique doit prendre ses responsabilités en mettant en œuvre les lignes directrices en matière d'étiquetage et la résolution sur la reconnaissance de l'État de Palestine."

Voir un extrait de mon intervention

Lire le compte rendu intégral de la séance plénière

 

 

 

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.