Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

vendredi, 19 janvier 2018 08:24

Appel pour la croissance de la Coopération au Développement

IMG 8053Question d'actualité du 18 janvier 2018

Gwenaëlle Grovonius : Monsieur le Ministre, les débats sur votre budget ont été cinglants : ce n’est plus un gel des moyens de la Coopération auquel on assite mais à un hiver nucléaire sous ce gouvernement, bien loin de notre engagement à atteindre les 0,7%. Votre budget 2015 n’atteignait déjà que 0,42%.

L’aide a depuis encore largement diminué en 2016 et 2017. 2018 n’échappera pas à cette diminution et ce malgré l’intégration artificielle des frais d’accueil des demandeurs d’asile dans votre budget.

Ce gouvernement n’arrête pas – certes à raison – de venter les bienfaits d’une « approche globale », cependant sans budget pour la Coopération au développement, il s’agit d’une promesse dans le vide. Pire : d’un slogan sans contenu qui nous décrédibilise à l’échelle internationale.

Un slogan tellement dépourvu de contenu qu’aujourd’hui 111 personnalités de la société civile belge appellent le gouvernement à stopper les coupes budgétaires.

Ces 111 personnalités ne vous demandent pas d’accroitre l’aide au numérique – votre obsession – dans les pays les plus fragiles mais bien de poursuivre une véritable politique de développement. Or sans budget, ces objectifs et la politique de « résultats » que vous affectionnez tant, resteront des vœux pieux.

  • En 2018, suite aux coupes et aux gels décidés par ce gouvernement, à combien de pourcentages du PIB consacrés à l’APD notre pays se situera-t-il ?
  • Qu’en sera-t-il jusqu’à la fin de la législature en matière d’aide gouvernementale et non gouvernementale ? Quelle concertation avec les ACNG ?
  • Dans « Le Soir » vous indiquez qu’avant vous on menait une politique digne des années 70 en la matière et qu’il faut une « coopération efficace ». Comment allez-vous donc faire face aux défis du 21ème siècle comme le réchauffement climatique, la reconstruction post conflit, la sécurité alimentaire ou les droits sexuels et reproductifs sans moyens publics dans des contextes aussi risqués désintéressant le privé ?

Alexander De Croo, ministre : L'ambition de la coopération au développement est d'améliorer la situation des populations locales. Cela requiert une approche différente et surtout plus efficace que celle pratiquée dans les années 70, où ce qui importait avant tout, était de dépenser un maximum d'argent. L'objectif de 0,7 % est confirmé dans l'accord gouvernemental, à condition qu'il soit réalisable du point de vue budgétaire. Sur ce point, nous sommes d'accord sur la lettre. Nous nous situons au-delà de la moyenne de l'OCDE. Nous sommes aujourd'hui le septième bailleur européen! Dépenser de l'argent est facile, obtenir des résultats est autre chose.

J'observe que des résultats sont engrangés lorsque le secteur privé local se développe. Selon M.De Vriendt, cette politique manque de clairvoyance, mais peut-être n'est-il pas conscient des mutations en cours dans le monde. Ces vingt dernières années, la pauvreté a été réduite de moitié dans le monde et ce progrès n'est pas le résultat de la coopération au développement, mais de différents investissements, du libre- échange et de la démocratie.

Nous développons une politique de partenariats, en association, par exemple, avec le mouvement She Decides ou la Fondation Bill & Melinda Gates. 

Je refuse en tout cas de continuer à appliquer les méthodes des années 70.

Gwenaëlle Grovonius : La moindre des choses serait de respecter les engagements internationaux de la Belgique de consacrer 0,7 % du RNB à la coopération au développement. Vous ne jurez que par le secteur privé dans les pays les plus pauvres de la planète, alors que toutes les études montrent que cela ne fonctionne pas.

Nous voulons un monde de solidarité et de stabilité internationale. Vous proposez un monde de confrontation et d'instabilité. La Coopération au développement doit favoriser la paix. Beaucoup ont rêvé de privatiser la Coopération. Vous êtes en passe d'y arriver! 

Lire l'Appel des 111

Voir une extrait de mon intervention

 

Twitter

Facebook

Logo du Parti socialiste belge

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.