Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 818
lundi, 01 février 2016 10:24

Conférence internationale sur la planification familiale

L'EPFGwenaelle ICFP 1 m'a invitée à participer à la 4ème conférence internationale sur la planification familiale qui s'est tenue du 25 au 28 janvier en Indonésie. 

 

Composition de la délégation 

- Karina Due, parlementaire danoise
- Mame Mbayame Gueye Dione, parlementaire sénégalaise
- Zlata Djeric, parlementaire serbe
- Baronne Jennifer Tonge, membre de la House of Lords, Royaume-Uni
- Ruairi Talbot et Karolos Maissa du staff de l'EPF
 
La planification familiale un enjeux primordial
 
Derrière cet intitulé global se cachent notamment les méthodes contraceptives, les interruptions de grossesse, l'éducation à la vie sexuelle, affective et reproductive, les mariages précoces et forcés, les violences sexuelles, les maladies sexuellement transmissibles ... 
Bref des questions primordiales tant en Belgique, en Europe que dans le reste du monde. 
 
La planification familiale dans les ODD
 
Les droits et la santé sexuels et reproductifs ainsi que la planification familiale sont explicitement repris dans les nouveaux objectifs du développement durable. 
Mon action parlementaire m'amène à suivre de près le travail réalisé dans le cadre de l'élaboration, la réalisation et l'évaluation des 17 objectifs adoptés en septembre 2015 à New-York. Bien entendu dans leur mise en œuvre en Belgique mais aussi dans les pays partenaires de notre coopération au développement. 
Le focus particulier donné à ces thématiques dans les ODD nous impose d'y être particulièrement attentifs. Et pour cause, avec une population mondiale qui ne cesse de croître et une jeunesse de plus en plus nombreuse, comment pourrait-il en être autrement ?
 
Quels enseignements ?
 
Tout d'abord, je tiens à souligner l'implication des autorités religieuses musulmanes sur ces problématiques. Loin des clichés et des dérives que beaucoup en Belgique semblent considérer comme une règle, j'ai perçu une toute autre réalité ici. Aucune implication, par contre, de l'église catholique. Rien d'étonnant toutefois étant donné les positions de celle-ci sur la contraception, l'homosexualité ...
N'empêche quand je vois qu'on arrive à donner des cours d'éducation à la vie sexuelle et affective en Indonésie, en Ouganda, au Burkina ... Je m'interroge sur l'immobilisme belge et en particulier au sein du réseau d'enseignement catholique !
 
Une question de Droits !
 
Au-delà des considérations démographiques ou de santé publique, je retiendrai de cette expérience et de mes échanges ici, que la planification familiale Gwenaelle ICFP 2est surtout et avant tout une question de droits des femmes ! Le droit de choisir par elles-mêmes et pour elles-mêmes ce qu'elles veulent faire de leur corps, droit de choisir quand et comment elles souhaitent avoir des enfants, droit de faire des études, droit de travailler, droit d'aimer ... 
 
Au travers des expériences de terrain partagées par les différents intervenants, j'ai pu constater les nombreux défis mais aussi les réels succès. 
 
J'ai vécu l'un de ces moments où l'on se sent appartenir à une communauté, participer à une lutte qui nous dépasse mais dont on est un maillon. Je me suis sentie fière d'être une femme parmi les femmes, et les hommes bien sûr, qui se battent pour un futur meilleur pour chacune des petites filles, adolescentes et femmes du monde. 

 

Twitter

Facebook

Logo PS 2017 RVB petit1

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.