Gwenaëlle Grovonius

Twitter

Facebook

Logo PS

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 818
mercredi, 17 février 2016 14:58

Question orale au Ministre Reynders sur les violences sexuelles au Burundi

En janvier 2016, le Haut-commisariat des Nations-Unies pour les Droits de l'Homme constatait une recrudescence des violences sexuelles au Burundi perpétrés par les services de sécurité burundais.

Quand les viols deviennent une arme politique ...

L'ONU indiquait que les victimes ne seraient, en outre, pas choisies au hasard. Les viols seraient une arme au service de la répression gouvernementale !

Le pseudo ministre des droits de l'homme burundais a nié les faits. Il y a quelques jours, face à moi, l'Ambassadeur burundais en Belgique a, lui aussi, nié complètement les faits. Il a, par ailleurs, indiqué qu'une enquête allait être menée sur le terrain par des experts de l'ONU qui pourrait confirmer qu'il s'agissait de rumeurs et de mensonges. 

Enquête onusienne annulée ...

Sauf qu'entre temps ... et bien la mission a été annulée car les autorités burundaises ont refusé d'octroyer les visas. 

Position de la Belgique ?

J'ai donc interrogé le ministre Reynders sur les informations dont il dispose sur la situation concernant l'augmentation des violences sexuelles. 

Et puis, j'ai surtout voulu connaître les initiatives prises par la Belgique pour que ce rapport accablant des Nations-Unies ne reste pas sans suite. 

Twitter

Facebook

Logo PS 2017 RVB petit1

Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation. L’utilisation de ce site confirme que vous acceptez les cookies.