Depuis peu, les trottinettes électriques envahissent les pistes cyclables, les trottoirs et les rues. Nous savons qu’en 2019, 10% des wallon.nes utilisent ce mode de déplacement. Rapides et non polluants, ces engins sont pourtant la cause de nombreux problèmes de circulation et de sécurité.

La cohabitation avec les autres usagers faibles de la route et trottoirs n’est pas aisée. Les accidents sont fréquents. En cause : l’attitude de certains usagers, mais aussi des infrastructures pas toujours adaptées.

Selon les statistiques officielles de l’Agence wallonne pour la Sécurité routière, il n’y a eu aucun accident corporel impliquant un engin de déplacement non motorisé depuis 2016. Au premier semestre 2019, il n’y aurait qu’un accident avec un blessé léger à déplorer. 

Cependant, ces statistiques ne reflètent pas nécessairement la réalité. En effet, la majorité des accidents impliquant une trottinette n’implique que l’utilisateur sans aucun autre intervenant. Personne n’en est informé et ces accidents ne sont donc pas comptabilisés dans les statistiques. 

Les principales actions relevant des compétences wallonnes sont la sensibilisation, l’information et la formation des usagers à ces nouveaux modes de déplacement. 

L’Agence wallonne pour la Sécurité wallonne travaille ainsi à l’information et à la sensibilisation des usagers aux nouveaux modes de déplacement.

Les campagnes actuelles sont-elles suffisantes ? Telle est la question.

Retrouvez ici l’intégralité des échanges sur l’usage des trottinettes électriques.