Le 15 février, j’ai interrogé le Ministre Borsus sur la faillite annoncée du Chantier naval Meuse et Sambre. Cette entreprise, à l’expertise unique en Wallonie, est implantée dans le Namurois et emploie plus de 70 personnes.

Cette situation est aussi révoltante que paradoxale puisque le carnet de commande du chantier serait extrêmement bien fourni et avoisinerait les 10 millions d’euros. C’est pourquoi j’ai sollicité du ministre la mobilisation de tous les acteurs et de nos outils financiers afin de dégager une solution, au profit des travailleurs et de leur famille.  

Retrouvez l’intégralité de nos échanges ici (pp. 6-8) et ici (pp. 52-56).