Suite à l'épidémie, les auberges de jeunesse ont perdu 66% de leurs recettes en 2020, j'ai donc interrogé la ministre Valérie Glatigny sur le soutien prévu pour ces structures.

La perte représente plus de 3 millions d’euros. Les dépenses en personnel ont pu être limitées en recourant au chômage économique. Par contre, les charges relatives à l’entretien des infrastructures restent identiques. Les Auberges sont donc confrontées à une situation critique, puisque les recettes ne permettent plus de couvrir les frais fixes.

Pourquoi une aide de la Fédération Wallonie Bruxelles ?

Pour rappel les auberges de jeunesse ou centres de rencontre et d’hébergement sont reconnus comme association de tourisme social en Wallonie mais aussi comme l’un des opérateurs du secteur jeunesse en Fédération Wallonie Bruxelles. 

Bonnes nouvelles 

La ministre Valérie Glatigny a annoncé une première aide d’urgence de 700.000 € libérable immédiatement. Par ailleurs, 1,5 million € seront débloqués pour faire face à la prolongation de la crise sanitaire.

Pour retrouver l’intégralité de notre échange, c’est par ici pg 44.